Des avironnaises au pique-nique du "Gîte de France"

L'association des "Gîtes de France, en partenariat avec l'OTI, a organisé ce dimanche un pique-nique créole sur l'aire des Platanes aux Makes. Une dizaine de propriétaires de chambres d'hôte et de tables d'hôte des secteurs de la CASUD et de la CIVIS se sont donnés rendez-vous dans la fraîcheur des hauts. Le public présent, environ 250 personnes, ont pu participer aux différentes activités qui leur étaient proposées telles que la pétanque, les activités équestres, le VTT,...

Deux adhérentes avironnaises s'investissent beaucoup à valoriser ce label "Gîte de France". Il s'agit de Mme Boyer France-May, propriétaire d'une table d'hôte au Tévelave, et de Mme Tipary Marie-Anne, dont le journal de l'ile du lundi 25 juillet, parle d'elle, avec un titre évocateur : "Marie-Anne Tipary, gramoune endémique de la Réunion". Sa structure est la première à avoir obtenu le label en 1984. Marie-Anne souligne que tout ce que les gens mangent vient de son jardin. Venez apprécier l'accueil et la qualité des plats proposés par nos avironnaises!

undefined

Mme Tipary, "gramoune endémique de la Réunion" (Photo Journal de l'Ile)

Les bonnes adresses : Mme Tipary Marie-Anne : 17, Route du Tévelave 97425 Les Avirons tél : 0262380071

                                Chez Mamie : 371, Route des Vacoas 97425 Les Avirons Tél : 0262380039 ou 0692825527

                                

Commentaires (2)

Pierre
  • 1. Pierre | 08/12/2011
Effectivement, le Tevelave doit jouer sur le tourisme, et c´est surement avec des labels tels que le label "Gîte de France" que nous pourrons développer le tourisme. Merci pour vos articles.
richard
  • 2. richard | 26/07/2011
félicitations à nos entrepreneurs du savoir faire.
Le Tevelave a énormément de possibilités de développement en matière touristique à la condition de créer les aménagements adéquats et parfaire l'embellissement du bourg. Le projet de réfection du Tevelave est semble t il sur la touche, en tout cas il n'y a pas eu grand chose depuis la réunion avec le bureau d'étude qui nous avait pondu un travail ni fait ni à faire.
l'avenir du Tevelave ,si avenir il y a, est touristique. Il y a tellement de choses à faire avant que nous ne soyons engloutis dans un processus de cité dortoir annexe.

Ajouter un commentaire