Foot Réunion : Bilan phase aller Régionale 1

La JSSP championne de la phase aller de Régionale 1

Jssp 2019

Après un recrutement XXL traduit par un départ en fanfare, la JS Saint-Pierroise connaît un coup de mou.

Ce recrutement axé sur le secteur offensif a compliqué la tâche des blancs et noirs quand les joueurs défensifs se sont blessés. En plus, l’arrivée de compétitions internationales pour les joueurs malgaches ont amoindri l’effectif sudiste.

Elle dispose à ce jour d’une petite avance de 2 petits points devant la Sainte-Marienne au parcours irrégulier pendant la première partie de saison.

La non-participation à la coupe d’Afrique oblige les cigognes de dégraisser. Les Saint-Pierrois sauront-ils se relancer quand la dynamique n’y est pas ?

En embuscade, les blaugrana péi sont performants depuis plusieurs journées. Il sont impressionnants offensivement avec les HOUMADI, BOURAHIM, GLADYSON,… un recrutement qu’on peut aussi parler de perspicace avec à la baguette un Wilson CLARA ambitieux. Sur le plan défensif, les sainte-mariens ont connu des défaillances. En cours de route elle a perdu DUBARIL et le gardien CATREN. Peut-être que le dauphin actuel renforcera ce secteur de jeu.

Dans son sillage, à 3 points du leader le SDFC retrouve des couleurs avec 6 victoires d’affilée. Fred BACHELIER a su remobiliser ce bloc dyonisien toujours dans le coup au niveau du championnat. Ces dernières années, le club de la capitale ne parvenait pas à se maintenir dans la lutte au titre. L’état d’esprit est bon mais il faudra trouver ce petit plus nécessaire pour se surpasser.

La Jeanne d’Arc, malgré les départs et les multiples absences, parviennent à se hisser à la 4ème place. Dans les moments difficiles elle a su faire le dos rond et progressivement s’est relevée. Les mauves ont toutefois loupé la dernière marche ce dimanche en obtenant un nul à domicile contre un mal classé.

A un point derrière les portois, c’est une équipe très rajeunie qui pointe son nez. L’Excelsior a connu des désillusions à domicile, a perdu des éléments clés de son effectif et pourtant elle est la seule équipe à avoir battu la grande saint-pierroise cette saison.

La Tamponnaise n’a perdu qu’une seule fois cette saison. Les nuls ne rapportent pas suffisamment puisque les bleus se retrouvent en 6ème position et un peu décrochés. Les tamponnais font jeu égal avec le promu Trois-Bassinois doté d’un recrutement ambitieux pour ne pas revivre l’ascenseur. Pascal BUTEAU a concocté un groupe compétitif pour obtenir le maintien le plus rapidement possible. Le petit club des hauts de l’ouest peut entrevoir l’avenir sous de bons auspices.

Dans son parcours, il a lâché le club de la capitale de l’ouest, la Saint-Pauloise. 4 points départagent ces deux formations. L’irrégularité des Saint-paulois est saisissante. L’équipe de Jean Yves DAFREVILLE piétine depuis son élimination surprise en coupe de France. Le moral a pris un coup et en plus, le club ne recrutera pas l’excellent avant-centre de la sélection mauricienne comme prévu pour le mois de juin. Aura-t-elle les armes pour combattre en deuxième partie de championnat ?

A 4 points du premier relégable, la Capricorne et le SDEFA ne sont pas dans une situation si confortable. Les Ravinois ont pourtant montré de bonne disposition, mais la défaite sur tapis vert face à l’AF Saint-Louis a clairement cassé leur dynamique. Les saint-pierrois ont des joueurs talentueux pour éviter la répétition de l’exercice précédent. Quant aux banlieusards dyonisiens, ils prennent les matchs comme il viennent sans se fixer de plan sur la comète. Malgré ce discours, Gérard GRONDIN, l’homme à tout faire du SDEFA, peut amener ce club à produire du jeu avec des garçons rodés aux joutes de la R1 ou des petits nouveaux comme Hilmane M’HOUDINE.

Respectivement vainqueur de la coupe de la Réunion puis de la coupe régionale de France les années précédentes, l’AS Sainte-Suzanne piétine depuis le début de la saison. Le changement d’entraîneur et le départ de plusieurs cadres n’ont pas permis aux sainte-suzannois de travailler dans la sérénité et dans la continuité. Maintenant le jeune entraineur, Kevin ASSATI, connait les faiblesses de son groupe, et la pause lui permettra de réfléchir à un renforcement intelligent de son effectif.

Il est relégable au même titre que les Marsouins de Saint-Leu auteurs d’une saison chaotique. Effectif au potentiel réduit, les saint-leusiens luttent avec très peu de munitions. La deuxième partie de championnat risque d’être laborieux si la mayonnaise ne prend toujours pas avec les recrues du début de saison où HUET et GROSSET ont erré.

Venons à la situation des clubs Saint-Louisiens. Le petit club du quartier du Gol a 4 points d’avance sur l’AS saint-Louisienne, club phare de la ville, bonne dernière du championnat depuis le début de saison, excepté une journée.  L’AF St-Louis aura du mal à se maintenir au vu de son effectif, et l’ASSL est installée dans la crise. Incapable de constituer un groupe face à Trois-bassins, les stars recrutées ne donnent pas la peine mesure de leurs capacités. EL MADAGHRI est seul à tirer son épingle du jeu.

Reste à savoir la nature du problème à Saint-Louis. Si tout rentre dans l’ordre, elle a des joueurs pour faciliter le maintien des Verts dont l’histoire retient un palmarès impressionnant.

 

 

Phase aller régionale 1

Ajouter un commentaire