Réélection de Mme Dindar à la présidence du conseil général

Je présente mes félicitations à Mme Dindar, réélue ce matin à la tête du conseil général. Elle a réussi à dégager une majorité de progrès regroupant trois composantes. Au cours de la campagne électorale, la présidente du conseil général a clarifié son camp. Elle a soutenu les candidats de la majorité départementale.

Le discours politique de la présidente, tenu juste après sa victoire, fait ressortir des propositions intéressantes pour les réunionnais notamment celles et ceux qui souffrent le plus. Conformément aux compétences du conseil général, Mme Dindar amplifie la politique sociale en révisant le plafond d'aide du chèque santé à la hausse afin de garantir la santé de nos personnes âgées. Il a été question également de mettre en place un plan départemental pour la famille avec notamment un chèque marmaille consistant à aider à la garde des enfants, une aide à la création de micro-crèche et de garderie avec les entreprises et une possibilité d'élargir le pass transport aux frais de carburant et de créer un dispositif Répi Repos permettant aux personnes souffrant de handicap de souffler.

En outre, le conseil général se positionne en faveur de l'emploi des jeunes en essayant d'optimiser les moyens nécessaires avec tous les partenaires concernés et surtout la mise en place d'un plan départemental pour la jeunesse réunionnaise en améliorant leurs conditions de vie, leur épanouissement personnel et leur accopagnement social.

Toutes ces préconisations vont dans le bon sens. Cette politique sociale volontariste nécessitera la mobilisation de moyens financiers importants en faveur d'une île qui a fortement souffert de la crise et de décisions gouvernementales désavantageuses pour l'outre-mer. J'espère que la nouvelle majorité départementale pourra récupérer la dette de l'Etat découlant des lois de décentralisation qui ne compensent pas les besoins nouveaux, afin de contribuer pleinement à la mise en oeuvre de cette politique sur les trois prochaines années.

Je salue le sens des responsabilités des trois composantes de la majorité départementale pour avoir dépassé les clivages politiciens afin de faire valoir l'intérêt de la Réunion. J'adhère à l'idée de mettre en place les états généraux de l'urgence sociale et économique qui est un formidable outil pour définir des priorités réunionnaises à l'aube des élections présidentielles de l'année prochaine. La Réunion devra parler d'une seule voix pour être écoutée par l'Etat. Aujourd'hui, le conseil général a une légitimité plus conséquente face aux autorités gouvernementales et européennes.

Jean-Daniel DENNEMONT

La présidente  du conseil général et les nouveaux vice-présidents

Retour en images sur l'élection de Nassimah Dindar

Nassimah Dindar, réélue à la tête du Département, avec Michel Dennemont, 6ème vice-président du conseil général