Politique aux Avirons

Conseil Municipal du 26/06/2015 : des inquiétudes pour les futures recettes de fonctionnement

Le conseil municipal des Avirons s'est réuni le 26 juin 2015.

Nous avons exprimé nos vives  inquiétudes au sujet de la garantie des recettes de fonctionnement pour l'avenir.

Nous avons mis en exergue l'absence de concertation dans le projet d'aménagement du Bas du Tévelave.

Aussi, nous nous sommes positionnés contre le projet  d'exploitation de la carrière de Bois Blanc.

Nous vous présentons ci-dessous les points essentiels de ce conseil.

Lire la suite

Des Avironnais dans l'action!

A travers quelques photos, les Avironnais se sont mobilisés pour défendre la continuité territoriale. 

Photo manifManif groupe avironsManif avironnais

Lire la suite

Le recrutement d'un directeur de la communication aux Avirons n'est pas une priorité

Communication faite dans le Magazine municipal par notre groupe :

 

"Lors du conseil municipal du 11 avril 2014, la majorité municipale a  voté une augmentation de 15% de leurs indemnités. Notre groupe a proposé au maire de ne pas appliquer cette majoration au vu du contexte de réduction des dépenses publiques. 

Face à son refus, nous avons marqué notre opposition.

Par ailleurs, un poste d’attaché territorial a été créé lors du dernier conseil municipal. Nous sommes favorables à la création d’emplois, mais nous déplorons que celui-ci soit dédié exclusivement à la communication communale, qui n’est pas pour nous, une priorité!

Il aurait été plus judicieux d’orienter cette fonction dans l’accompagnement de projets à vocation économique, générateurs d' emplois.

Cordialement,

Groupe « Les Avirons, un nouvel élan » conduit par Jean Daniel DENNEMONT"

Droit de réponse à l'article du 13/06/2014

 Dans un entretien au Quotidien du 13/06/2014, le maire des Avirons continue sur la voie de l’arrogance et du mépris. Plus que jamais irrespectueux et vulgaire, il déverse sa haine envers des élus qui ne partage pas ses idées. Le respect de la démocratie n’a plus aucune valeur pour Michel DENNEMONT.

 Depuis 27 ans, il règne sans partage et se permet de dire aujourd’hui qu’il préparait sa relève. J’apprends à mon grand étonnement que j’étais son dauphin. Il confirme là une reconnaissance de mes capacités à gérer une commune !

 Mon profond désaccord avec le maire repose  sur ses méthodes d’un autre temps, son manque de transparence dans l’exercice de ses fonctions et ses petits arrangements d’arrière-boutique.

 Jean Daniel DENNEMONT (Conseiller Municipal des Avirons)

Didier ROBERT dénonce les méthodes de Michel DENNEMONT dans le JIR

"Avec 90 voix sur plus de 6000 je ne vois pas très bien comment le maire des Avirons peut "exiger" d'assumer la présidence du Centre de Gestion (CDG), sinon jouer des coudes dans l'arrière cuisine comme il l'a toujours fait pour tenter de s'imposer". (Didier ROBERT Président de Région JIR du mardi 10 juin 2014 page 7)

Le président de Région ajoute dans ce même entretien au JIR que ce sont contre ces méthodes d'un autre temps, qu'un certain nombre d'élus se sont élevés. "Si discussion il doit y avoir, elle doit être claire et transparente, ce que le maire des Avirons a toujours refusé. Des élections auront lieu. Il y a deux listes, celle qui recueillera le plus grand nombre de voix sera élue".

Le maire des Avirons s'accroche au centre de gestion pour garder ses avantages!

Celui qui voit  des traites partout est pris à son propre piège. La girouette est  devenue  le mal-aimé de la droite réunionnaise. Michel Dennemont à été à l'UDF, au RPR, à l'UMP, avec le PCR de Paul Vergès, a soutenu François Hollande, a été le parrain de Sarkozy.... Dans la série des élus opportunistes il est un champion!!!

L'intérêt personnel prévaut sur l'intérêt public. Ah en perdant le centre de gestion le maire des Avirons perdra une voiture de luxe payée sur les frais de la princesse, des indemnités, des billets d'avion en classe affaire. Il a trop profité, ça suffit!!!

Les chantages du maire des Avirons discréditent la classe politique

Depuis quelques jours, le maire des Avirons s'accroche et use de toutes méthodes pour essayer de conserver la présidence du centre de gestion (CDG), structure gestionnaire du personnel de la fonction publique territoriale. 

Pour garder ce pré carré, le président actuel du CDG est prêt à toutes formes de chantage. Le maire des Avirons utilise actuellement l'association des maires de la Réunion (AMDR) comme objet de marchandage. "Mi donne a ou ça, mais donne a moin ça".

Quel piètre spectacle que nous offre l'édile avironnais qui voit tout lui échapper depuis les municipales 2014 où il a été élu de justesse et qu'un recours pèse sur son élection.

Cette arrogance a atteint un tel niveau, qu'il se croit tout permis. Agiter l'arme de la peur devient la règle pour lui. Il est temps de donner une meilleure image de la politique. 

Je dis aux rares élus qui le suivent dans cette aventure qu'ils devraient revoir leurs positions car ils se discréditent en soutenant Michel Dennemont.

Je soutiens fermement la candidature de Thierry Vaitilingom à la présidence du centre de gestion. Il a les compétences nécessaires pour défendre au mieux les intérêts du personnel des collectivités territoriales. Je compte sur lui pour remettre de l'ordre au sein de cette institution.

La Réunion a besoin de changer certaines pratiques. Ainsi, un nouveau président au CDG sera une bouffée d'oxygène pour la démocratie. Le respect du personnel communal est un préalable incontournable.

Jean Daniel DENNEMONT

Le maire des Avirons écarté à juste titre de la CIVIS

Le maire des Avirons a été écarté de la majorité de la CIVIS. Volonté 974 salue l'initiative des maires des communes de la CIVIS de clarifier l'organisation politique dans le sud.

Le nouveau mode de scrutin de l'intercommunalité initié par le législateur offre de nouvelles modalités de gouvernance . La CIVIS a tout à fait le droit de définir une majorité en fonction des idées politiques. Les élus de la CIVIS ont tout de même fait preuve de bonne volonté en ouvrant sa majorité au maire de la Petite-Ile qui n'est pas connu pour être quelqu'un de droite. 

Le maire des Avirons a été sanctionné en raison de ses différents volte-face politiques ces dernières années et de son comportement méprisant et arrogant. Il doit assumer aussi son positionnement auprès de la politique autrement (LPA). 

Certes, le maire des Avirons perd son pouvoir au niveau de l'emploi, de ses indemnités, de sa voiture de fonction, c'est le maire qui perd ses avantages. Mais sur le plan du financement des projets communaux, la CIVIS ne peut pas pénaliser les communes quelque soit la tendance politique du maire. A titre d'exemple, la commune des Avirons bénéficie de plus de moyens avec la Région que le Département alors que le maire est opposé politiquement au président de la Région. 

Par ailleurs, la déclaration du député-maire de Saint-Leu, qui remettait en cause l'éviction du maire des Avirons de la nouvelle majorité de la CIVIS, n'est pas opportune puisque c'est l'affaire des élus de la CIVIS. De plus, il est très mal placé pour intervenir dans ce dossier sudiste  car il siège au TCO (Territoire de la côte ouest), l'intercommunalité qui implique la commune de Saint-Leu. La nouvelle majorité du TCO est en passe d'écarter le maire du Port. Et là le député-maire ne dit rien! Son raisonnement n'est pas crédible lorsqu'il conteste la gestion des vice-présidences dans le sud, mais ne dit mot concernant l'intercommunalité où il y siège, et que le problème se pose avec plus d'acuité : le propre adversaire du maire du Port devrait hériter d'une vice-présidence!

Jean Daniel DENNEMONT  (Volonté 974)