SARKOZY veut faire des économies sur la sur-rémunération des fonctionnaires ultramarins

A La Réunion, la majoration de traitement brut des fonctionnaires est de 53%. En Guadeloupe, Martinique et Guyane, les majorations sont de 40%. La sur-rémunération des fonctionnaires outre-mer se justifie par le différentiel de coût de la vie avec l’Hexagone et pour compenser l’éloignement de la métropole.

Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains espère ainsi faire une économie  de 400 millions d'euros en "alignant progressivement le traitement des fonctionnaires d’outre-mer sur celui de l’Hexagone".

Il s'appuie sur le rapport annuel 2015 de la Cour des comptes. Ce rapport évalue le coût de la sur-rémunération des fonctionnaires de l’Etat en poste dans les collectivités ultramarines à 1 milliard d’euros par an. 


Cette préconisation du président des Républicains ne recueille pas l'assentiment des autres poids lourds de la droite, prétendants aux primaires de novembre. En effet, Alain Juppé a déjà fait savoir que cela n'était pas dans ses intentions.  François FILLON a tranché. Sur l’idée de supprimer la sur-rémunération des fonctionnaires en Outre-mer, l’ancien Premier ministre estime qu’"avant de parler de ça, il faut régler le problème du verrou qui empêche le développement économique en Outre-mer". En supprimant ces sur-rémunérations, "on va donner un coup négatif à l’économie ultramarine", assurant que "c’est un sujet qui n’est pas d’actualité".

La sur-rémunération des fonctionnaires est injectée dans l'économie de la Réunion, générant aussi des emplois sur le territoire. De plus, le coût de la vie est beaucoup plus élevé à la Réunion comparé à la France Hexagonale. Par conséquent, je ne peux pas adhérer à cette proposition formulée par Nicolas SARKOZY consistant à faire 400 milions d'économie sur la sur-rémunération des fonctionnaires ultramarins. 

Jean Daniel DENNEMONT

Sarkozy