L’unité des réunionnais est nécessaire face à un gouvernement « autiste »

Manif1 1

Manif didier robert

Manif arrivee didier robert

Dès l'annonce de la diminution de l'aide de l’Etat à la continuité territoriale, notre mouvement « Volonté 974 » s'est clairement positionné. Nous avons réclamé l'union des Réunionnais pour faire plier le gouvernement dans son désengagement sur la continuité territoriale.

Le pouvoir exécutif ne s'attendait certainement pas à un tel élan réunionnais pour maintenir un dispositif permettant aux familles réunionnaises de se retrouver.

L’aide à la continuité territoriale n'est pas un luxe. Elle permet le rapprochement familial et l'implication des parents dans l'installation de leurs enfants à plus de 10 000 kilomètres. Sans cette mesure, beaucoup d’entre nous n’auraient pas eu les moyens de se rendre dans l’Hexagone. 

Cependant, la dotation de l'Etat reste largement insuffisante comparée à l'aide accordée à la Corse ou à des régions ultrapériphériques (RUP) fortement soutenues par leurs Etats respectifs. Au regard de l’éloignement géographique de notre île à la terre patrie,  les gouvernements précédents et actuels auraient dû agir dans des proportions beaucoup plus conséquentes.

Aujourd’hui, l’unité s’impose pour défendre une cause juste. L'heure est venue d'enterrer la hache de guerre. Il est tout de même regrettable de voir des élus chercher à polémiquer ou à légitimer un mauvais choix du ministère des outre-mer. L’aspect humain de cet outil mérite d’être vu en priorité par nos gouvernants.

Le rassemblement du jeudi 16 octobre au Barachois, initié par le président de la Région, nous a offert cette opportunité de remettre sur la place publique la question d’une vraie continuité territoriale intervenant notamment sur le prix du billet d’avion Réunion/Métropole. Mobilisons-nous maintenant pour réduire le coût du transport aérien en soutenant une plus forte implication de la France et de l’Europe, équivalente aux autres contrées citées ci-dessus.

La seule cible, c'est le gouvernement auteur d'une proposition contraire aux intérêts de la Réunion. Entrons en résistance face à un gouvernement "autiste" qui n'entend personne.

La forte mobilisation du 16 octobre 2014 montre que les réunionnais sont sensibilisés à cet enjeu pour l’égalité des chances.

Depuis très longtemps nos compatriotes ne s'étaient pas rassemblés aussi nombreux pour défendre une cause citoyenne. Face à cette démarche réussie, les représentants locaux de la majorité présidentielle préfèrent assurer la défense des intérêts du gouvernement au détriment des intérêts des Réunionnais. En clair, ils tirent contre leur camp, c'est à dire celui de la Réunion. 

Jean Daniel DENNEMONT (Volonté 974)

 

 

Ajouter un commentaire

 
×