Michel Dennemont dans le Journal de l'Île du 20/01/2011

Dans le Journal de l'Ile du jeudi 20 janvier 2011,le Maire des Avirons, Michel Dennemont, apporte quelques précisions sur le PLU et la proximité entre le débat sur les orientations budgétaires et le vote du budget primitif. Ces explications interviennent quelques jours après deux conseils municipaux particulièrement houleux, ce qui tranchait avec les autres conseils municipaux où Eric Ferrère soutenait régulièrement l'action de la municipalité.

Sur les logements sociaux le Maire rappelle que des efforts ont été accomplis, mais comme le privé construisait encore plus, la commune des Avirons atteint un taux de 11,6%. Il souligne que la demande est davantage du logement intermédiaire. C'est en ce sens qu'il tient les propos suivants : "Je suis là pour écouter ma population pas les technocrates des administrations".

La quantité d'espace réservé au logement social dans le PLU était une pierre d'achoppement entre le Sous-Préfet et le Maire des Avirons. Le PLU a été le détonateur de tout ce tapage médiatico-politicien. Une lettre du Sous-Préfet arrivée en mairie des Avirons le 16 décembre demande au Maire de corriger son PLU car incompatible avec le SAR. Michel Dennemont indique dans le JIR que lors d'une réunion du 29 juillet 2010 avec le sous-préfet, il n'était pas question de logements sociaux. Le Maire est surpris du retournement de situation du sous-préfet. Il n'est pas tendre avec les fonctionnaires de la sous-préfecture de Saint-Pierre. Malgré un dernier courrier du Sous-Préfet, daté du 22 décembre, déclarant la nullité de l'opposabilité du PLU, Michel Dennemont est sûr de son fait et souligne qu'il délivrera des permis de construire. Surpris par la fermeture de la mairie le 15 décembre 2010, le représentant de la sous-préfecture a remis la lettre aux pompiers!!! Bizarre! Bizarre!

D'après le journaliste du JIR, la sous-préfecture aurait engagé un recours administratif contre le PLU des Avirons. Michel Dennemont dit que cette procédure, c'est ne pas aimé la population des Avirons.

Par ailleurs, sur le vote du budget primitif, l'opposition reproche au Maire d'avoir transmis sa convocation le jour du débat sur les orientations budgétaires. Pour ses représentants cette démarche est entâchée d'illégalité. Le Maire dit que "l'opposition n'a pas encore compris qu'elle est l'opposition". Ajoutant que "l'opposition pouvait tout à fait amender le texte mais proposer un budget à plus de 14%, ça leur a échappé". (20/01/2011)

Michel Dennemont s'explique sur le PLU 

Le Maire s'explique sur le PLU et la proximité entre les orientations budgétaires et le budget primitif.