Le tourisme redécolle à la Réunion

tevelave1.jpgRandonnee mafate irt pierre marchal 0

Plusieurs facteurs ont contrarié la Destination Réunion au cours de ces dernières années. La couverture médiatique à l'échelle nationale, voire internationale, entretenue par Thierry ROBERT, autour du risque requin a fortement terni l'image de notre île. 

Les derniers chiffres de l'INSEE montrent bien une embellie en 2015. Après plusieurs années de déclin de la fréquentation touristique, passée de 471 300 touristes en 2011 à 405 700 touristes en 2014,   426 400 touristes ont visité notre Île en 2015, soit une augmentation de 20 700 de plus et une augmentation de 5,1% par rapport à l'année dernière.

Le tourisme d'agrément  et le tourisme d'affaires sont en nette progression. La hausse de 26% des visiteurs de l'océan indien. 

Ces résultats sont la persévérance de la Région et de l'IRT qui ont mis les moyens pour permettre aux touristes de venir découvrir notre Île. L'inscription aux Iles Vanilles constitue une chance supplémentaire pour la Réunion. 

Cette bonne dynamique est encourageante pour les prochaines années. L'ouverture en fin d'année de la desserte aérienne vers Canton. La diversification se poursuit vers l'Inde, l'Afrique du sud et la Chine. Une ligne vers Bangkok sera lancée. Dans la même lignée, nous pouvons espérer que l'Aéroport de Pierrefonds s'inscrive dans cet élan en ouvrant davantage de lignes aériennes dans le grand Océan Indien, allant de l'Afrique à 'Australie.

Je ne cacherai pas mon envie aussi de voir les touristes aller encore plus nombreux au cœur de la Réunion, dans nos montagnes, de profiter de nos paysages pittoresques, de connaître le mode de vie créole, de fréquenter les destinations des hauts équipées en activités touristiques. 

La Région et l'IRT sont aujourd'hui plus réactifs, plus efficaces pour donner son envol à la Destination Réunion.

Jean Daniel DENNEMONT

Tourisme