Le décalage entre les sondages et le vote des électeurs réunionnais

A l'approche des élections législatives du 10 et 17 juin 2012, les journaux présentent leurs sondages. Peut être que des tendances se dégagent, mais ces hypothèses ne peuvent refléter la réalité locale. Si en métropole les sondages sont assez fiables, à la Réunion, l'histoire montre que les résultats des enquêtes d'opinions sont souvent éloignés du vote des réunionnais. A titre d'exemple, le JIR donnait Paul Vergès vainqueur aux régionales à environ 60%. On connait la suite!

assembleenatio.jpg

Les dernières enquêtes réalisées me semblent tellement surréalistes au regard de la complexité à interroger les gens et de la différence existante entre chaque territoire. Prenons la 2ème circonscription, où Huguette Bello arrive largement en tête. Je pense  que Langenier dispose d'une base électorale au Port et à la Possession. De ce fait, il atteindra certainement un score beaucoup plus conséquent que 12%. Il en est de même pour Sandra Sinimalé, représentante de toute la droite. Il existe un électorat de droite sur Saint-Paul qui permettra à la candidate de " La Réunion en confiance" de jouer les troubles-fêtes.

Les résultats de ces sondages vont aussi dans le sens impulsé par les médias depuis quelques mois. Les réunionnais répondent en fonction de leurs interlocuteurs.Ils n'avouent pas ouvertement leurs divergences avec leur maire et Ils n'aiment pas dire à des "inconnus" leurs opinions. C'est une donnée incontournable à prendre en considération et qui explique que les résultats de dimanche prochain seront nettement différents des enquêtes d'opinions.

Jean Daniel DENNEMONT

Sondages

Ajouter un commentaire