Le bilan de nos sénateurs réunionnais

Dans le quotidien de ce jour, Anne-Marie Payet arrive en tête du bilan d'activités au Sénat. Les données quantitatives ne reflètent pas forcément la pertinence des interventions pour l'intérêt de la Réunion. Mme Payet s'est surtout illustrée sur des décisions d'ordre national. Son combat dans le domaine de la santé publique mérite le respect, souvent contre des lobbying puissants. Mais à l'échelle de la défense des préoccupations des ultramarins, Jean-Paul Virapoullé a accompli un travail certain. Sa notoriété a contribué à porter plus haut la parole des réunionnais. Mme Hoarau Gélita a commencé son travail de parlementaire en 2005, après la démission de Paul Vergès. Malgré son positionnement dans l'opposition, elle a démontré un dynamisme pour soutenir les initiatives en faveur du développement de la Réunion. La tendance est trop souvent à critiquer facilement nos élus, mais il me semble aussi judicieux de noter la pertinence de leur travail.

A l'occasion du renouvellement prochain de nos sénateurs, ma préférence va vers le parlementaire qui s'investit pleinement dans les dossiers qui concernent la Réunion. Nous avons suffisamment de problèmes et de défis à relever qu'il nous faut des sénateurs capables de défendre les dossiers spécifiques à notre île. De plus, il faut être au fait de nos préoccupations locales et, pour cela, la connaissance du terrain est incontournable. je dirai simplement qu'il y a déjà beaucoup de parlementaires pour s'occuper des affaires nationales. Par conséquent,  le sénateur élu à la Réunion doit surtout veiller aux conséquences des projets de loi sur le développement de son île, initier des projets susceptibles d'aller dans le sens du progrès et voter contre si cela va à l'encontre de la Réunion. Des négociations importantes décideront de notre avenir au cours de ces prochaines années. Dans une logique de restriction budgétaire et de mondialisation, il faudra être un sénateur extrêmement vigilant et défendre fermement les intérêts de la Réunion.

Jean-Daniel Dennemont

Ajouter un commentaire