La question de la jeunesse, une priorité!

A l'approche des élections présidentielles, il est urgent de mettre la jeunesse au coeur du débat politique. Il convient aujoud'hui de rompre avec la logique des dispositifs et de mesures qui caractérisent les politiques publiques. C'est pourquoi je soutiens la démarche employée par plusieurs organisations qui ont rendu public un texte ambitieux intitulé "Pour un big-bang des politiques jeunesse". Les mesures phares de ce texte méritent une attention particulière.

Il est proposé un droit à l'éducation-formation tout au long de la vie. Chaque jeune disposerait à l'entrée dans le système scolaire d'un capital initial de formation de 20 années utilisable dans le cadre de la formation initiale ou pour enrichir ses compétences.Il percevrait à sa majorité d'une allocation qui remplacerait les aides versées aux familles au titre des enfants majeurs et les bourses. L'enjeu est de réduire la dépendance vis-à-vis de leurs parents.

Pour éviter les millefeuilles actuels, il est évoqué la mise en place d'un service public de l'information, de l'orientation et de l'accompagnement des jeunes. Celui engagé récemment est nettement insuffisant.Il s'agit d'appuyer les jeunes dans leur parcours d'autonomie et d'insertion professionnelle et sociale.

Considérer un jeune comme citoyen à part entière, voilà un objectif pour accorder de la reconnaissance à la jeunesse. Pour cela, il importe de créer les conditions d'une présence plus importante dans les lieux qui structurent notre démocratie. Cette participation à la vie collective constitue un levier essentiel dans leur parcours vers l'émancipation., et construire une société où toutes les générations ont leur place.

Faire le pari du renouvellement des politiques "jeunesse" , c'est aussi faire le pari de la  confiance dans les capacités individuelles et collectives des plus jeunes.

http://www.bigbangjeunesse.net/une-proposition-etayee-et-innovante/

BigBangJeunesse_Affiche

 

×