La politique du replâtrage aux Avirons

Le conseil municipal du vendredi 13 septembre 2013 caractérise la politique du maire des Avirons depuis plus de 26 ans, c'est à dire le tape-à-l'oeil et le colmatage. Aucune réfléxion de fond sur l'avenir de la commune.

 

Conseil municipal du 13 septembre 2013 (Photo le Quotidien)

 Conseil municipal du 13 septembre 2013

 

PROCES VERBAL DU DERNIER CONSEIL 

 Lors du dernier conseil municipal le maire avait utilisé le personnel communal  à des fins de polémique politicienne. Il a tenu des propos injurieux à mon égard parce que j’ai dit la vérité.

 Je constate que ce PV ne reflète pas ces propos. Pas un mot sur sa mascarade et ses mensonges. Il a voulu faire diversion, en mélangeant les contrats aidés et les postes à responsabilité. Moi je parle que de postes à responsabilité.

 OUI, les jeunes Avironnais n’accèdent pas aux postes à responsabilité dans cette commune.

Il n'a rien organisé en matière de formation et de gestion prévisionnelle de carrières. Pourtant, il est le président du CDG (centre de gestion).

 Les jeunes avironnais ont des compétences aujourd’hui.

 Il faut avoir confiance en cette jeunesse.

Nous avions en interne les compétences pour exercer ces postes créés.

 

BUDGET SUPPLEMENTAIRE :

 Pendant 26 ans, les Avironnais ont roulé sur des routes dégradées dans plusieurs quartiers.

 A l’approche des élections, le maire trouve les budgets pour mettre de l’enrobée sur nos routes.

 Pendant 26 ans, des centaines de mètre de voirie aménagée, et à 1 an des élections, le maire réalise quelques kilomètres.

 A l’époque il me disait qu’on ne pouvait pas rénover ce réseau routier en grande quantité sinon il fallait augmenter les impôts.

 Envisage-t-il d’augmenter les impôts après 2014 ?

 

Les Avironnais ne sont pas dupes !!! 

Tout cela est le reflet de votre gestion municipale, c'est-à-dire une politique du tape-à-l’œil et à la petite semaine.

 Le maire essaie de colmater les brèches.

 

Par ailleurs, j’ai pu amener un certain nombre de dossiers en souffrance au cœur du débat. Mes interventions, notamment à travers nos lettres ont porté leurs fruits sur :

-         L’état du réseau routier à Fond-Maurice.

-         La mauvaise qualité de l’eau lors de périodes pluvieuses au Tévelave.

-         La nécessité de refaire le Pont du Ruisseau.

-         La rénovation du réseau routier aux Avirons,…

 Je constate que je suis une source d’inspiration pour le maire.

D’autres problèmes majeurs existent aux Avirons :

 

1- Plusieurs quartiers sont oubliés depuis toujours, enclavés, ce qui provoque des situations inconfortables pour les familles.

 En 2013, plusieurs secteurs méritent un désenclavement : la ruelle Carméry au Brûlé, L’impasse Volange Rivière, impasse capucines,…

 Cette réalité est humainement inacceptable :

-         Insécurité pour les habitants

-         voitures dégradées ou volées

-         difficulté à transporter des malades

 2- L’animation est au point mort aux Avirons.

 

NOUVELLE STATION D'EPURATION DE SAINT-LEU : POURQUOI ATTENDRE UN FONCTIONNEMENT EN 2014? QUELLES SERONT LES REPERCUSSIONS SUR LA FACTURE DES AVIRONNAIS?

 Mes inquiétudes sur  l’assainissement des eaux usées se situent au niveau de la nouvelle station d’épuration de Saint-Leu.

 Certes, des problèmes techniques sont avancés pour justifier ce retard de fonctionnement.

 Mais alors, pourquoi attendre après les élections de mars 2014 ?

 Allons-nous revivre la problématique du Grand Prado dans le Nord, où le coût s'est répercuté sur le facture.

 TITULARISATION DU PERSONNEL COMMUNAL, AUCUNE VOLONTE POUR LES ATSEM!

3 Avironnaises seront titularisées parce qu’elles ont fait preuve de compétence, et de réussite au concours.

 Le contexte pré-électoral a certainement aidé le maire dans cette décision.

 Notre combat pour la titularisation sur des critères de compétence commence à porter ses fruits !

 Je tiens tout de même à signaler au conseil qu’un EMPLOYE COMMUNAL avait obtenu le concours de la FPT, mais n’a jamais été titularisé.

 De ce fait, il a été rayé de la liste d’aptitude. D’autres avironnais ont été victimes de ce genre de méthode qui relève du siècle dernier.

 En ce qui concerne les ATSEM, toujours rien !

 

MALGRE LA CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE, LE MAIRE N'A PAS CONSTRUIT DE NOUVELLES ECOLES AUX AVIRONS

 Pendant 26 ans, aucune nouvelle école n'a été construite aux Avirons pour faire face à la démographie croissante.

Aujourd'hui, l'école maternelle du centre-ville subit la mauvaise gestion du maire, c'est à dire aucune prévision.

Tous les élèves ne peuvent  se réunir en une seule fois dans la cour par manque de surface disponible.

Concernant l'ébauche de projet scolaire du Ruisseau, trop de retard a été pris en raison de la position butée et l' incapacité du maire à trouver une solution négociée avec la propriétaire.

Depuis 1997 soit depuis 16 ans, le maire nous a parlé de ce projet qui reste encore en état de projet.

S’agissant du groupe scolaire du Ruisseau, je note un financement à hauteur de 80% de la Région.

 A la lecture du panneau sur le terrain, pourquoi avoir mis uniquement le blason de la commune sans mettre celui du financeur principal à 80% à savoir la Région Réunion ?

 

Jean Daniel DENNEMONT   (Conseiller municipal)                                                                                

 

Replâtrage

Commentaires (2)

Maillot
  • 1. Maillot | 15/09/2013
Pourquoi Ferrere s'est excusé auprès du maire et pas du coté de Colette Caderby? Nana de l'eau dans le gaz peut être!
Ex- partisan de ferrere
  • 2. Ex- partisan de ferrere | 15/09/2013
Tu es là pour nous informer. On est tous concerné. Je te soutiens à fonds pour mettre un terme à ce duel dennemont-ferrere, qui commence à jaunir.

Ajouter un commentaire