L'avenir politique de Maurice Gironcel

La nouvelle condamnation de Maurice Gironcel hier à deux ans d'inéligibilité dans l'affaire de détournements d'une partie des fonds publics de trois associations communales, compromet les plans politiques de l'ancien Maire de Sainte-Suzanne.

 Ces condamnations successives viennent encore une fois discréditer l'image de la politique à la Réunion. Maurice Gironcel doit accepter le verdict judiciaire et mettre au placard ses ambitions politiques, et par conséquent soutenir entièrement le travail réalisé par Mme Pausé, Maire de Sainte-Suzanne et Mr Alamélou, conseiller général. La démocratie aurait tout à gagner, et aussi, la politique pourrait un petit peu redorer son blason dans une île où la vie politique a été trop souvent émaillée d'affaires judiciaires.

J Daniel DENNEMONT (23/10/2010)

Commentaires (4)

jonathan riviere
  • 1. jonathan riviere | 24/10/2010
personne n'est à l abrit d'un fo pas !!! à n importe kel moment nous pouvons déraper et etre sous à la justice !!! croyez moi !!!! ces dérappage vous rendent plus fort !!! et vous permet d évoluer !! par conséquence , tous Hommes qui purges ses peines à le droit de reprendre tous ses droit !!! mé fodra pu rencomencer !! lol!!!
Jean-Yves ANANELIVOUA
  • 2. Jean-Yves ANANELIVOUA | 24/10/2010
J'apporte mon soutien total et sans réserve à Maurice GIRONCEL qui selon moi est victime d'un acharnement judiciaire pour ne pas dire d'un harcèlement. Nous sommes à la croisée des chemins, ceux qui utilise l'appareil judiciaire pour casser du réunionnais porteront et porteront longtemps l'énorme responsabilité dev la dégradation du climat social à la Réunion. Pour conclure je dirais que l'anti-communisme conduit au fascisme.
richard bordes
  • 3. richard bordes | 24/10/2010
la politique a ses travers. soit on agit pour le bien de la cité et certaines actions déplaisent, soit on agit pour le bien de la majorité des citoyens en vue d'une éventuelle réélection au détriment de la bonne santé de la cité.(cf st louis); beaucoup de Maires ont des casseroles à leur suite car souvent ils confondent deniers publics et deniers personnels, ils profitent de leur fonction pour attribuer des marchés et des postes de complaisance. lorsque la justice intervient il est souvent trop tard . une loi devrait interdire à un élu de briguer un poste si il a eu des problèmes judiciaires car l'élu est le représentant du peuple et est sensé donner l'exemple.
Laurence
  • 4. Laurence | 23/10/2010
i fo arreté avec ces hommes politiques corrompu. Ou na raison dado

Ajouter un commentaire