Un nouveau "plan déchets" devrait être adopté!

Les deux centres d'enfouissement de St-Pierre et Ste-Suzanne en service arrivent à saturation, respectivement en 2012 et 2014. La possibilité d'être débordée par nos poubelles approche. les enjeux politiques et politiciens ont bloqué le débat sur plusieurs années. L'agitation de la peur n'a fait que retarder les réponses à apporter à un problème environnemental majeur. L'adoption aux forceps du plan départemental des déchets ménagers et assimilés (PDEDMA), avec beaucoup de retard au regard de l'urgence à proposer des solutions pour éliminer nos déchets, est regrettable.

 Le "plan déchets" du Département préconisé en 2010 s'articulait autour de trois axes :

- La prévention visant un objectif de réduction des déchets ménagers de 7% à l'horizon 2020.

- La valorisation, avec un objectif  de recycler 45% des déchets produits à l'horizon 2015 et 50% en 2020.

- La réduction des quantités à enfouir grâce au prétraitement mécano-biologique.

Les réponses formulées dans le PDEDMA paraissaient insuffisantes pour la préfecture. Tenant compte des remarques du Préfet, Le conseil général a modifié le projet en mettant en place une unité de "valorisation énergétique" par incinération. Cela ne devrait concerner que les "surplus" de boue d'épuration et de déchets verts.

Historiquement,le site retenu pour cet incinérateur a de fortes chances de se retrouver entre Saint-Pierre et Saint-Louis. Nous ne devons pas baisser la vigilance au sujet des garanties en matière de répercussions sur la santé des habitants résidants à proximité. Aux Avirons, nous pouvons être exposés à la fumée lorsque le "vent de Saint-Pierre" souffle. C'est pourquoi, je demande aux services concernés de veiller à ce que cet incinérateur ne soit pas néfaste à notre santé. D'après certains spécialistes de la question, les incinérateurs "nouvelle génération" seraient très performants! Certes, il y a urgence à offrir de nouveau moyens afin d'éliminer nos déchets, mais, restons tous vigilants! ça y va de notre santé.

Jean-Daniel DENNEMONT

 

Plan déchets à la Réunion

Ajouter un commentaire