Energie thermique des mers, le projet réunionnais menacé par EDF

Dans le Journal de l'Ile de ce jour, il est révélé que le projet d'énergie thermique des mers (ETM), le "nucléaire  tropical", est fortement menacé à la Réunion. Le lobbying d'EDF aurait eu raison de ce vaste projet porté par l'Etat et  par l'ancien président de la Région Réunion. Aujourd'hui, EDF ferait tout pour attirer DCNS, premier constructeur naval européen, et le projet d'énergie thermique des mers en Martinique.

Le financement d'un tel démonstrateur coûterait aux alentours de 400 millions d'euros selon les prévisions de DCNS. Une aide européenne de 150 millions peut être mobiliser dans le cadre de l'appel à projet NER 300. Gageons qu'un tel projet ne sera retenu que pour une seule des deux îles.

EDF se saisit de l'absence de portage politique au niveau régional pour s'engouffrer dans la brêche. Les raisons exprimées par EDF sont exclusivement financières. En effet, tout mégawatt injecté dans le réseau grâce à l'eau des profondeurs réduirait le rendement de sa nouvelle centrale thermique encore en construction au Port Est. Le Journal de l'Ile souligne que la Région s'est un peu endormie sur ce dossier. Elle aurait tout intérêt à reprendre les choses en main, surtout que notre Ile de la Réunion dispose d'atouts indéniables avec un tissu industriel capable de passer à la phase industrielle dixit DCNS, une gestion saine des fonds européens et un marché tout trouvé dans la zone indianocéanique.

 Jean Daniel Dennemont (30/11/2010)

Commentaires (1)

EDF
  • 1. EDF | 02/12/2010
EDF lé complice avec la région pou botte en touche ce projet d'énergie renouvellable

Ajouter un commentaire