Augmentation insuffisante par le Conseil général du taux horaire pour les services à la personne

Le secteur de l’aide à domicile connait à nouveau des difficultés. L’association Proxim’ services et Korbeil d'Or ont peur de revivre le parcours de l'ARAST. Le personnel redoute des licenciements économiques si le conseil général ne revalorise pas le taux horaire.

servicealapersonne.jpg

 Le taux horaire, financé en grande majorité par le conseil général,  est de 17,59 euros depuis 2008.

En métropole le taux horaire est de 19 euros.  Malgré tout, le conseil général a augmenté le taux horaire à 18 euros, lors de l'assemblée plénière de ce jour. 

Cette légère augmentation ne prend pas suffisamment en compte les multiples problèmes rencontrés par le secteur des services à la personne.

 Je souhaite qu'une solution soit trouvée pour sauver les emplois et conserver, voire renforcer les avantages existants, et assurer la prise en charge des personnes âgées. Le conseil général doit accroître le taux horaire à un tarif équivalent à la métropole. Le conseil général doit faire preuve de vigilance afin d'éviter qu'un nouveau drame social similaire à celui des ex-salariés de L'ARAST apparaisse".

Jean Daniel DENNEMONT

Service à la personne

Ajouter un commentaire